DÉBAT : La publicité sur internet

Clavier symbole euro

Bonjour tout le monde,

Cela fait plusieurs jours que je cherche une idée d’article pour constituer un autre débat au sein du blog. Après quelques instants de réflexion je me suis rappelé d’un sujet qui avait porté à discussion avec un collègue. Alors, je me suis dit pourquoi ne pas exprimer ma vision des choses.

La publicité sur internet

Je pense que je ne vais rien vous apprendre en vous disant que la publicité est présente quasiment partout et internet n’échappe pas à la règle. Cependant, nous sommes au jour d’aujourd’hui de plus en plus proche d’une frontière qui oppose deux mondes. L’internet sans pub grâce à des outils comme AdBlock et d’un autre côté les personnes/entreprises qui vivent d’internet grâce à la publicité. Chacune de ces entités tend à grossir et cela nous rapproche de la limite du modèle économique d’internet.

La spirale infernale

Nul besoin de vous expliquer la forte croissance des bloqueurs de publicités ; très répandus sur les navigateurs des geeks et autres informaticiens, ils tendent à se répandre sur les ordinateurs des gens lambda.

La cause de cette augmentation est toute simple : il y a de plus en plus de publicités sur le web et de gens qui cherchent à se rémunérer avec ce moyen. De plus les grands comptes de la télévision se sont vite mis au goût du jour. Résultat, plus moyen de consulter des replays ou une vidéo Dailymotion, Youtube sans publicités, par exemple.

Là où le bas blesse c’est qu’avec l’augmentation d’outils comme AdBlock, les sites avec publicités perdent en revenus. Malheureusement pour nous la seule solution trouvée par la plupart de ces sites et d’augmenter le nombre de publicités pour compenser leurs pertes et toujours gagner plus. En conséquence, les gens sans bloqueurs sont submergés de publicités et sont de plus en plus nombreux à installer des bloqueurs de publicités. La boucle est bouclée !

Les conséquences

Il faut bien se rendre compte qu’un tel modèle à ses limites, les sites à fortes valeurs ajoutées qui proposent infos, news, vidéos, streaming augmentent sans arrêts les publicités présentes sur leurs sites. Selon moi cette situation n’est pas tenable et comme on commence à le voir de plus en plus sur le web. On va progressivement se tourner vers un internet payant.

Alors, cela prend le plus souvent la forme d’un compte premium qui débarrasse de toutes publicités et offre du contenu exclusif. A côté de ça, on trouve toujours des comptes découvertes truffés de publicité et au contenu limité.

Cependant, internet n’est pas encore près à adopter un nouveau modèle économique. Il est très dur pour un site web de survivre uniquement d’abonnement premium et délaissant totalement la publicité. Mais il arrivera un jour où il y aura tellement de publicité et tellement de bloqueurs que certains sites commenceront à rendre leur accès payant et les gens seront près à payer pour continuer d’accéder à leur contenu.

Mon avis sur la publicité sur internet

Pour moi, il y a la bonne et la mauvaise publicité. J’ai souvent tendance à laisser AdBlock activé par défaut, puis si je trouve un site avec une bonne valeur ajoutée et de bonne qualité je le désactive pour pouvoir aider l’auteur.

En premier lieu on trouve la publicité nocive, celle qui est intrusive, qui bloque notre expérience, complètement hors sujet. Elle rapporte surement beaucoup plus de sous au propriétaire du site, mais là contrepartie est dure : on perd en fidélisation et qualité !

D’un autre côté, on a souvent un webmaster ou créateur de contenus indépendant qui vie grâce à la publicité et qui va modérer son utilisation pour fidéliser son auditoire. C’est cette dernière catégorie qui souffre le plus de cette spiral infernal ! Pas de salaire fixe, pas de garantie d’avoir de quoi couvrir ses charges et des gens qui installent des bloqueurs de plus en plus.

Utopie

Ma vision idéale des choses, serait de continuer à avoir un internet libre et de qualité sans pour autant freiner les revenus des créateurs de contenus. C’est comme l’écologie il faut préserver notre écosystème :

  1. Laisser notre bloqueur de publicités sur les sites à faible valeur ajoutée et fortes publicités. Ils mourront d’eux-mêmes et augmenteront la qualité du web général.
  2. Désactiver votre bloqueur sur vos sites préférés, et sur ceux qui produisent du contenu de qualité. L’augmentation de leurs revenus les forceront à fidéliser leur clientèle et faire de la qualité donc à diminuer les publicités.

 

11 réflexions au sujet de « DÉBAT : La publicité sur internet »

  1. J’aimerais que l’on parle des acteurs du web (selon ton post) :
    1 – fournisseur de contenu
    2 – publicitaire
    3 – les chieurs qui doivent voir la pub sinon on ferme le site
    Donc si je comprends bien, on s’en fiche de l’utilisateur ? C’est ça que l’on ne voit jamais dans les billets qui parlent de la publicité. Les premières personnes impactées par la pub sont les utilisateurs. Hors ce sont eux qui visitent les sites web.

    Pour moi, il n’y a pas de « bonne » ou de mauvaise « pub » : dans tous les cas, on te vante les mérites de quelque chose. Mais en as-tu besoin ? Est-ce que la pub ne surgonfle pas un peu le produit ? Très souvent, c’est de la pub ciblée qui te vends un truc que tu as recherché sur un site (on va prendre les voyages par Internet). Est-ce que tu peux plus avoir confiance avec le magasin cité dans la publicité parce qu’il a payé pour y apparaître ? Perso je vais plus faire confiance à un conseil d’une personne en qui j’ai confiance qu’un moteur de recherche.
    En plus de cela, la pub est un outil très simple pour suivre tes habitudes de navigation : vu qu’elles sont téléchargées sur les serveurs de publicitaires, ils peuvent récupérer des infos sur toi, mais aussi sur les sites que tu visites. Donc résultat, celui qui prend le plus cher c’est le visiteur.

    Maintenant, on va parler des publicitaires, et je vais résumer ma pensée en un lien : ICI.

  2. Le gros problème que j’ai avec AdBlock, c’est exactement le même que j’ai avec le piratage : c’est une rupture du contrat implicite que le client a avec la personne qui produit le bien. C’est le droit de tout créateur de décider comment l’utilisateur peut consommer son bien, et ce droit découle directement du fait que le bien n’existerait pas sans son créateur.

    Peu importe à quel point on pense que tel objet ne mérite pas le prix qu’on paie (que ce prix soit monétaire ou en exposition à la publicité), le créateur est le seul à pouvoir fixer ce prix. Les lois du marché font que si le prix est jugé trop élevé par une majorité de personnes, le produit, que ce soit un post de blog recouvert de pubs ou un film moisi, ne décollera pas.

    Mais à partir du moment où tu utilises un bloqueur de publicités, tu brises ce contrat en accédant à du contenu qui a un prix (un post qui repose sur de la pub peut paraître gratuit mais c’est un prix que l’on paie).

    Même ta proposition de, je cite, « laisser AdBlock sur les sites à faible valeur ajoutée et forte publicités » est une rupture de ce contrat et une violation des droits du créateur. Peu importe si tu es affecté ou pas par la publicité ; à partir du moment où quelqu’un décide de rendre son blog payant (je répète : la publicité représente un prix), tu n’as pas le droit moral de passer outre le paiement, au même titre que tu ne peux pas ramener un livre au magasin sous prétexte que c’est un énorme étron.

    C’est à laisser au choix de tout créateur de distribuer son contenu de façon gratuite (comme tu le fais) ou de façon payante. Ou même de ne pas le distribuer du tout.

    Petit aparté : entre Alice qui publie son travail noyé dans la publicité et Bob qui ne le publie pas, celle qui publie rend son travail plus accessible ; et pourtant on lui reprochera davantage qu’à Bob, alors que Alice offre tout ce que Bob offre (c’est-à-dire qu’on a la possibilité ne pas consulter le travail d’Alice, comme on a la possibilité de ne pas consulter celui de Bob) et même plus (car, contrairement à Bob, on peut consulter, en suivant de larges contraintes, le travail d’Alice).

    TL;DR : ce n’est pas au consommateur de déterminer le prix qu’il veut payer pour ce qu’il consomme, à moins que le créateur ne lui donne la permission (ce qui est une tendance grandissante).

    Peace.

    • HAHAHA ! J’ai ri, en regardant ce s/mirroir/commentaire/i ^^

      Donc ce serait au créateur de décider comment devrait être consommé ce bien ? Perso je ne comprends pas. Dans le cas d’une oeuvre d’art (liée à un lieu, à un paysage), je comprends, mais dans le cas d’un site web, lorsque je télécharge ta page web, elle arrive chez moi, dans un endroit auquel seul moi ait accès ! Deuxièmement, je ne modifie pas l’oeuvre, je ne fait que télécharger QUE ce que je veux ! Donc si tu dis à mon navigateur de télécharger telle pub, je suis en droit de ne pas le faire, parce que je n’y suis pas obligé (sinon il faudrait que le contenu soit lié à la pub, et dans ce cas je ne le lirais plus).

      Concernant ce « contrat implicite », j’ai surtout l’impression qu’il n’est signé que par la personne qui propose le contenu, et pas par celui qui la consulte (qui généralement n’en n’a pas conscience). Et puis bon « briser le contrat », en sachant que tu n’en n’as même pas conscience, on pourrait qualifier ça de « dol ».

      Concernant le prix, si tu veux le fixer, tu dois te fier non pas au marché, mais à quelques personnes qui dirigent le marché. Donc tu n’es pas indépendant.
      ————————————
      Perso, je trouve le nom d’AdBlock un peu trop « expressif », dans le sens ou il ne s’attaque qu’à la pub, ce qui n’est pas vrai. N’importe quel pare-feu (iptables, PF, …) peut réaliser la même chose, mais à un niveau plus bas. Sauf qu’une personne s’est dit « tiens, et si je rendais ça accessible au plus grand nombre ? » -> résultat, de plus en plus de monde installe ce bloqueur.

      Enfin, pour terminer sur une note plus joyeuse, quand je vais sur l’application Youtube (smartphone) et qu’une pub se déclenche, je quitte cette application et je vais sur un autre site, et le créateur de contenu qui a mis une pub tombe dans mes « personnes à ne pas regarder ».

      • « Je ne fais que télécharger ce que je veux, donc pas les pubs » « J’ai pas commandé ça » quand le serveur t’apporte la note au restau. Juste parce que c’est plus facile à faire sur Internet ne le rend pas plus juste.

        La publicité sur le site est un prix. Ce n’est pas du contenu supplémentaire que tu peux filtrer. Et si tu filtres la publicité, tu refuses de payer le prix, mais tu consommes quand même le contenu. Ça s’appelle du vol.

        Ne pas lire un site s’il contient de la publicité, OK. Arrêter la vidéo s’il y a une pub et refuser d’y retourner, parfait, c’est ton droit.

        C’est vrai que sur Internet, c’est dur de savoir le prix avant d’aller sur le site, et tu ne peux pas éviter d’être exposé à la pub avant de visiter le site pour savoir si elle en contient. Idéalement, le site offrirait un disclaimer qui permettrait de savoir s’il contient de la publicité. Malheureusement, nous ne vivons pas dans ce monde idéal, et le seul moyen de savoir si un site a un coût en publicité est de s’y rendre ne serait-ce que l’espace d’un instant. Cette exposition n’est que très courte. Elle est donc, à mon sens, plus acceptable qu’un refus clair et net de payer tout en profitant du contenu.

        Dans l’hypothèse où les gens sont capables de se réguler tous seuls, je comprends qu’on puisse utiliser le bloqueur de publicités juste pour se rendre sur le site l’espace d’un instant, le temps de voir si des publicités existent, à condition qu’on cesse d’utiliser le site s’il y a trop de publicités (‘trop’ variera de personne à personne) et qu’on désactive le bloqueur de publicités sinon.

        Peace.

        • La seul différence, quand je vais au restaurant, je paie pour un service qui a un impact direct sur ma vie (j’ai mangé donc je n’ai plus faim). Il s’agit d’un réel service dans lequel on propose un échange. Si j’y ai mal mangé, je n’y mangerais plus, et je ne donnerais pas de pourboire. Mais je paierais quand même.
          Deuxièmement, j’ai le droit de sélectionner ce sur quoi mon navigateur va. S’il fait autre chose, ce n’est pas normal, ce n’est pas au créateur de me dire quoi faire (sinon on est dans le cas des logiciels propriétaires). Tout comme j’ai droit de passer dans un magasin sans consommer (à partir du moment ou je ne touche rien et où je ne prends rien). On a tendance à oublier que techniquement, mon navigateur va ce sur quoi je l’envoie, pas sur les 15 000 autres sites qui sont liés à ce site. Si je vais sur racam.fr, je ne veux pas visiter gravatar.com et twitter.com, mais bien racam.fr et uniquement lui ! Sauf que ce site utilise des systèmes de tracking qui télécharge des ressources d’autres domaines sur lesquels je ne souhaite pas naviguer.

          Maintenant si l’on réfléchit à la plublicité, penses-y donc un moment : est-ce qu’elle te sers à quelque chose ? Une publicité te vends quelque chose, mais personnellement, rien de ce qui m’est proposé n’est utile. Pire, on te vends des choses dont tu n’as pas besoin, et qui ne correspondent pas à ce que tu souhaite.

          Personnellement, je suis prêt à rétribuer un créateur pour son travail, mais je refuse de le payer via la publicité, qui est selon moi porte atteinte au contenu (en effet, pourquoi les publicités que tu affiches sur ton site devraient t’obliger à respecter une charte qui t’interdit de critiquer tes annonceurs ?).

  3. Le problème, c’est qu’on ne se place pas du même point de vue : pour moi une publicité, à partir du moment où elle ne sert à rien, est une nuisance. Le problème, c’est que 99,99999999…% des publicités sont de cette catégorie.
    Pour toi, [j’ai l’impression que] la publicité est juste un moyen de gagner de l’argent sur ce que tu as produit (et je ne le critique absoluement pas).

    Le problème, c’est que le message véhiculé par la pub ne m’intéresse absoluement pas, mais pire encore, il m’énerve. Donc si je bloque les pubs, c’est aussi pour ça.

    Et puis bon dans tout ça, le tracking c’est bon pour la santé peut-être ?

    Pearce.

    • Après c’est facile de dire que tu veux pas de pub, mais en attendant on a pas vraiment d’autres modèles économiques qui fonctionnent mieux !
      Si t’as des idées après je suis preneur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *